EUMETSAT procède à la mise hors service de Meteosat-7 après presque 20 années de service

EUMETSAT a procédé ce jour à la mise hors service de Meteosat-7, dernier modèle de la première génération de satellites géostationnaires, après presque 20 années de service.

mardi 11 avril 2017

tn_nws_20170404_met7lastimage

La dernière télécommande a été envoyée à 09:00 UTC, mettant fin aux services exceptionnels rendus non seulement par ce satellite, mais aussi par la mission tout entière de la première génération de satellites Meteosat lancée par l’ESA en 1977.

La série de sept satellites de première génération qui se sont succédé au cours des quatre dernières décennies a jeté les bases des produits et services qu’EUMETSAT délivre aujourd’hui depuis l’orbite géostationnaire en support à la prévision immédiate de phénomènes météorologiques à fort impact, et a permis l’archivage de plus de 36 années d’observations, un atout inestimable pour la surveillance des changements climatiques.

"Cette ultime manœuvre met fin en toute sécurité à un programme fondateur d’EUMETSAT"

Cette mission a également soutenu des programmes internationaux de recherche à grande échelle, en particulier le Programme alpin à moyenne échelle et la campagne de mesures au-dessus de l’océan Indien (Expérience INDOEX) pour l’étude des impacts des aérosols naturels et anthropiques sur le climat régional et mondial.

Au cours des dix dernières années, Meteosat-7 a fourni des observations de l’océan Indien depuis son orbite géostationnaire, une mission héritée de celle assurée par les satellites Meteosat de première génération depuis 1998. Après le tsunami qui a frappé le littoral de l’Océan indien en décembre 2004, Meteosat-7 est devenu un élément essentiel du système d’alerte aux tsunamis, relayant les données d’alertes aux tsunamis transmises par les bouées déployées peu de temps après le tsunami.

Alain Ratier, Directeur général d’EUMETSAT, a déclaré : « Cette ultime manœuvre met fin en toute sécurité à un programme fondateur d’EUMETSAT. Le programme réussi de Meteosat première génération a non seulement donné naissance à EUMETSAT en 1986 et en a fait un véritable opérateur de satellites en 1995, mais il a aussi façonné la météorologie satellitaire en Europe, en permettant de tester des concepts tels que le balayage rapide d’orages et l’extraction de produits vecteurs vents en suivant à travers une succession d’images les structures du champ de vapeur d’eau. »

À propos de Meteosat-7

Meteosat-7 (lancé le 2 septembre 1997) a été développé dans le cadre du programme Meteosat de transition (MTP).

Meteosat-7

Il a été conçu pour éviter toute interruption entre le Programme opérationnel Meteosat (englobant les satellites Meteosat 4 à 6) et le premier satellite de seconde génération Meteosat-8 (lancé le 28 août 2002). 

Ce satellite a fourni le premier service de balayage du disque terrestre complet à 0° de longitude, du 3 juin 1998 au 16 mai 2006, date de son remplacement par Meteosat-8. Le 11 juillet 2006, EUMETSAT a transféré Meteosat-7 au-dessus de l’océan Indien où, depuis sa position à 57,5° E, il a fourni le service dit de couverture en données de l’océan Indien (IODC) qu’il a assuré du 5 décembre 2006 au 31 mars 2017 pour combler un important déficit d’observations sur cette région. Meteosat-7 a été remplacé par Meteosat-8, le premier satellite Meteosat de seconde génération qui, positionné à 41,5 ° E, constitue la contribution d’EUMETSAT sur la base des meilleurs efforts à un système d’observation de l’océan Indien assuré par plusieurs partenaires et impliquant aussi des satellites géostationnaires d’Inde, de Russie et de Chine. 

À propos d’EUMETSAT

EUMETSAT, l’Organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques, est une organisation intergouvernementale basée à Darmstadt (Allemagne), fédérant à ce jour 30 États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie) et un État coopérant (Serbie).

En orbite géostationnaire , EUMETSAT exploite actuellement les satellites Meteosat-9, -10 et -11 sur l’Europe et l’Afrique et Meteosat-8 sur l’océan Indien.

EUMETSAT exploite également deux satellites Metop en orbite polaire dans le cadre du Système polaire initial commun (IJPS) partagé avec l’Administration américaine pour l’océan et l’atmosphère (NOAA).

EUMETSAT est également partenaire des missions coopératives Jason d’altimétrie océanique de haute précision, auxquelles participent l’Europe et les États-Unis (Jason-2, Jason-3 et Jason-CS/Sentinelle-6).

Les données, produits et services des satellites opérationnels d’EUMETSAT apportent une contribution vitale à la prévision du temps et à la surveillance de l’environnement et du changement climatique.

L’Union européenne a chargé EUMETSAT d’exploiter pour son compte quatre missions Sentinelle de la composante spatiale de Copernicus dédiées à la surveillance de l’atmosphère, des océans et du climat. EUMETSAT conduira ces tâches en coopération avec l’ESA.

EUMETSAT a établi des coopérations avec des opérateurs de satellites d’observation de la Terre d’Europe, de Chine, des États-Unis, d’Inde, du Japon et de Russie.

Relations avec les médias EUMETSAT:

Tél: +49 6151 807 7320
Fax: +49 6151 807 7321
Email:  press@eumetsat.int

Disponible aussi en:  English - Français - Deutsch