CEOS, SMOC ET GEO

Les activités d’EUMETSAT sur le plan international incluent également ses interactions avec le Groupe pour l’observation de la Terre (GEO), le Comité sur les satellites d’observation de la Terre (CEOS) et le Système mondial d’observation du climat (SMOC).

Le Comité sur les satellites d’observation de la Terre (CEOS) est une structure de coordination internationale de la gestion des missions d’observation et d’étude de la Terre depuis l’espace entreprises par les agences civiles du monde entier.

Le Système mondial d’observation du climat (SMOC ou GCOS en anglais) a été institué en 1992 afin de favoriser l’obtention des observations et informations nécessaires pour aborder les enjeux climatiques et en assurer la mise à disposition auprès de tous les usagers potentiels.

Initiative intergouvernementale, le Groupe pour l’observation de la Terre (GEO) s’efforce de bâtir un Système mondial des systèmes d’observation de la Terre (GEOSS) sur la décennie à venir.

CEOS

SIR CEOS

Le Comité sur les satellites d’observation de la Terre (CEOS) est une structure de coordination internationale de la gestion des missions d’observation et d’étude de la Terre depuis l’espace entreprises par les agences civiles du monde entier.

Comptant à l’heure actuelle 30 membres (agences spatiales pour la plupart) et 23 affiliés (organisations nationales et internationales associées), le CEOS est reconnu comme la principale instance internationale pour la coordination des programmes de satellites d’observation de la Terre et pour le dialogue entre ces derniers et les utilisateurs de données satellitaires dans le monde.

Membre du CEOS depuis 1989, EUMETSAT en dirige plusieurs activités, en particulier dans le cadre des discussions de la Constellation CEOS sur la topographie de la surface des océans, les vents à la surface des océans, la couleur des océans et la surveillance de l’atmosphère. EUMETSAT participe aux travaux du Groupe de travail du CEOS sur le climat, qui a tenu sa première réunion en mai 2011, et à ceux du Groupe de travail sur l’éducation, la formation et le renforcement des capacités (WGEdu).
 

SMOC

SIR GCOS

Le Système mondial d’observation du climat (SMOC ou GCOS en anglais) a été institué en 1992 afin de favoriser l’obtention des observations et informations nécessaires pour aborder les enjeux climatiques et en assurer la mise à disposition auprès de tous les usagers potentiels.

Le SMOC est parrainé par quatre organismes : l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la Commission océanographique intergouvernementale (COI), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et le Conseil international pour la science (CIUS).

L’objectif du programme SMOC est de proposer un système pérenne d’observation du climat à ses utilisateurs pour qu’ils puissent :

  • détecter l’évolution du changement climatique et en déterminer les causes ;

  • modéliser et prédire le système climatique ;

  • évaluer l’impact de la variabilité et du changement climatiques ;

  • suivre l’efficacité des politiques d’atténuation du changement climatique ;

  • soutenir les mesures d’adaptation au changement climatique ;

  • développer des services d’information sur le climat ;

  • promouvoir un développement économique national durable ;

  • répondre aux autres exigences de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ainsi qu’à d’autres conventions et accords internationaux.

Le SMOC intègre des composantes d’observation aussi bien in situ que par télédétection, ses composantes spatiales étant coordonnées par le Comité sur les satellites d’observation de la Terre (CEOS) et par le Groupe de coordination des satellites météorologiques (CGMS). Système des systèmes d’observation du climat, il constitue, en somme, la composante observation du climat du Système mondial des systèmes d’observation de la Terre (GEOSS).
Le programme SMOC est également investi des tâches centrales suivantes :

  • définir et mettre régulièrement à jour les paramètres climatiques nécessaires aux systèmes mondiaux d’observation ;

  • signaler les lacunes éventuelles des systèmes mondiaux d’observation concernant le climat et y remédier.

En 2010, le SMOC a publié une mise à jour du Plan de mise en œuvre du Système mondial d’observation à des fins climatologiques dans le contexte de la CCNUCC, qui comprend une section sur les exigences des observations depuis l’espace.

Le SMOC a également défini un jeu de 50 Variables climatiques essentielles (ECV), qui sont des observations standard du climat nécessaires pour soutenir le travail de la CCNUCC et du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Enfin, le SMOC a publié une série de Principes pour la surveillance du climat (GCMP), adoptés lors de la Conférence des Parties (COP-9) dans la décision 11/CP.9 en décembre 2003. Nombre de ces principes ont trait aux observations depuis l’espace.

EUMETSAT soutient les activités du SMOC en produisant un ensemble d’observations étalonnées provenant de ses satellites Metop, Meteosat et Jason.
 

GEO

SIR GEOS

Initiative intergouvernementale, le Groupe pour l’observation de la Terre (GEO) s’efforce de bâtir un Système mondial des systèmes d’observation de la Terre (GEOSS) sur la décennie à venir.

Le GEO a été créé à la suite des appels à l’action lancés par le G8 après le Sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg en 2002, qui a souligné la nécessité de coordonner les observations relatives à l’état de la planète pour soutenir la prise de décisions.

Fruit d’un partenariat volontaire réunissant plusieurs gouvernements et organisations internationales, le Groupe compte actuellement 88 gouvernements et la CE, ainsi que 67 organisations intergouvernementales, internationales et régionales titulaires du statut « d’organisation participante » (dont EUMETSAT).

Le GEO fournit un cadre au sein duquel ces entités peuvent développer de manière coordonnée de nouveaux projets et œuvrer en faveur de l’objectif principal du Groupe, qui est l’accessibilité mondiale et à faible coût des données d’observation de la Terre, dont la mise en œuvre passe par la création du Système mondial des systèmes d’observation de la Terre (GEOSS).

Le GEO réalise actuellement le système GEOSS suivant un plan d’action décennal couvrant la période 2005-2015.

GEOSS va relier et renforcer les systèmes nationaux, régionaux et internationaux existants pour proposer des observations de la Terre complètes, coordonnées et provenant de milliers d’instruments dans le monde. Les données recueillies seront transformées en informations vitales axées sur neuf « domaines d’action bénéfiques pour la société » :

  • catastrophes : réduction des pertes humaines et matérielles provoquées par les catastrophes d’origine humaine ou naturelle ;

  • santé : compréhension des facteurs naturels qui influencent la santé et le bien-être humain ;

  • énergie : amélioration de la gestion des ressources énergétiques ;

  • climat : compréhension, évaluation, prévision, atténuation et adaptation au changement et à la variabilité climatiques ;

  • eau : amélioration de la gestion des ressources hydriques à travers une meilleure compréhension du cycle de l’eau ;

  • météo : amélioration des informations météorologiques, prévisions et avertissements ;

  • écosystèmes : amélioration de la gestion et protection des écosystèmes terrestres, littoraux et maritimes ;

  • agriculture : soutien à l’agriculture durable et combat contre la désertification ;

  • biodiversité : compréhension, surveillance et préservation de la biodiversité. 

La contribution d’EUMETSAT à l’initiative GEOSS se traduit par le développement de l’infrastructure GEONETCast au moyen de systèmes conçus en coopération avec la CMA, la NOAA et Roshydromet. De plus, plusieurs projets, dont AMESD et MESA développés en collaboration avec les Communautés économiques régionales (CER) africaines, l’Union africaine (UA) et la Commission européenne (CE), ainsi que le projet DAWBEE et certains projets du 7e PC (FP7) soutiennent l’utilisation de GEONETCast. 

GEONETCAST - Coverage Zones (500x300)

Disponible aussi en:  English - Français - Deutsch

 
By continuing to use this website, you are giving consent for EUMETSAT to store certain information about you. To learn more about what information EUMETSAT collects and how it is used, please view our Terms of Use page.