Surveillance du temps

Les observations de haute qualité des satellites d’EUMETSAT sont vitales pour la prévision du temps

La fiabilité des prévisions météorologiques est essentielle pour notre sécurité et pour l’économie. Pour contribuer à sauver des vies et à réduire les dégâts causés aux biens et aux infrastructures par les tempêtes, les fortes précipitations, les vagues de chaleur et les cyclones tropicaux – ainsi que par d’autres aléas météorologiques tels que les inondations ou la dispersion de la pollution atmosphérique ou marine, les citoyens et les décideurs européens ont besoin d’avertissements produits en temps utile par leurs services météorologiques nationaux à partir des prévisions.

Plus du tiers de l’économie européenne est par ailleurs météo-sensible et compte sur des prévisions précises pour sa bonne marche. Cela vaut tout particulièrement pour l’énergie, les transports, le bâtiment, l’agriculture, le tourisme et les services d’utilité publique. Les fournisseurs d’énergie par exemple se fient aux prévisions météorologiques pour anticiper la demande et ajuster leur production dans les périodes de forte chaleur et les vagues de froid. Avec le développement des énergies renouvelables, la production sera elle-même de plus en plus tributaire du temps. De même, les prévisions concernant le brouillard, la neige, les vents en altitude, les orages et la dispersion de particules de cendre due aux conditions météorologiques sont cruciales pour l’aviation et la gestion du trafic aérien et donc pour l’économie mondiale. 

La précision des prévisions météorologiques part de la meilleure connaissance possible de l’état initial de l’atmosphère de la Terre, qui se construit à l’aide d’observations globales, fréquentes de l’atmosphère et des surfaces sous-jacentes. Source primordiale de renseignements, les observations des satellites sont devenues indispensables à la prévision du temps à toutes les échéances pour la production en aval d’avertissements et d’autres informations qui contribuent au maintien de notre bien-être socio-économique.
 

Les images de Meteosat au service de la « prévision immédiate » des phénomènes météorologiques dangereux

Pour avertir des phénomènes météorologiques à évolution très rapide, les prévisionnistes exécutent une tâche délicate appelée la « prévision immédiate ». La prévision immédiate consiste à détecter en temps réel les situations météorologiques à haut risque et à prévoir leur évolution à l’échéance de quelques heures.

La prévision immédiate exige un flux constant d’images de haute qualité de l’atmosphère, prises fréquemment et livrées en temps réel. Les satellites météorologiques géostationnaires tels que Meteosat ont la capacité exceptionnelle de transmettre en temps réel des images prises toutes les 5 à 15 minutes, voire plus souvent, à 36 000 km au-dessus de la surface de la Terre, qui représentent ainsi une source vitale de données de base.

Le système Meteosat actuel, bâti autour des satellites Meteosat Seconde Génération (MSG) et de leur instrument principal, SEVIRI, est capable de prendre une vue du disque terrestre complet en 15 minutes ou de l’Europe en 5 minutes, en mode RSS (RSS) mode. EUMETSAT simultaneously exploits two Meteosat Second Generation satellites to deliver both the full disc imagery and the rapid scan service over Europe.
 

Système polaire d’EUMETSAT : zoom sur la planète depuis l’orbite polaire

Les satellites Metop, qui constituent le segment spatial du Système polaire d’EUMETSAT (EPS), gravitent en orbite polaire à une altitude d’environ 817 km, soit 42 fois plus près de la Terre qu’un satellite géostationnaire.

Ils fournissent ainsi une mine d’observations concernant des paramètres océaniques, terrestres et atmosphériques accessibles uniquement depuis ce type d’orbite basse. Metop livre des données beaucoup moins fréquemment que Meteosat, mais ses observations globales et quantitatives alimentent de manière cruciale les modèles numériques utilisés pour la prévision du temps jusqu’à 10 jours d’échéance.

De récentes études confirment que Metop apporte une contribution majeure à la performance de la prévision numérique du temps (PNT), comptant pour 25 % dans la réduction des erreurs de prévision à 24 h dues à toutes les observations ingérées en temps réel par les modèles. En raison de cette contribution importante à la réduction des erreurs de prévision, une part significative des bénéfices socioéconomiques élevés de la prévision météorologique - estimés à 61,4 Md€ par an dans l’Union européenne – peut être attribuée aux satellites Metop, aux alentours de 4,9 Md€ par an.

Disponible aussi en:  English - Français - Deutsch

 
We use essential cookies to ensure that we give you the best experience on our website. To analyse website traffic we also use third-party performance cookies. If you are ok with the use of essential as well as non-essential cookies, please select Accept & Continue. Instructions on how to prevent the use of non-essential cookies are available under our Terms Of Use, or simply select Decline Cookies.