MSG-3 déclaré opérationnel et renommé Meteosat-10

Au terme d'essais en orbite concluants, le satellite MSG-3 a été déclaré le 12 décembre prêt à assurer les services opérationnels de Meteosat et renommé Meteosat-10

mardi 18 décembre 2012

First Operational image from Meteosat-10

Aujourd'hui a débuté la diffusion via EUMETCast-Europe des données et produits météorologiques SEVIRI de Meteosat-10 à la communauté élargie des utilisateurs. Ces destinataires s'ajoutent aux services météorologiques nationaux des États membres et coopérants d'EUMETSAT et au Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), qui reçoivent les données et produits SEVIRI depuis octobre. Pour les utilisateurs EUMETCast en Afrique, la mise à niveau d'une station de réception est en cours et sera effective d'ici quelques semaines, garantissant la disponibilité des données de Meteosat-10 aux utilisateurs africains à partir de janvier.

Dans les deux mois à venir, Meteosat-10 et Meteosat-9 fourniront en parallèle des images du disque terrestre complet et des produits météorologiques, Meteosat-10 devenant le 21 janvier prochain le satellite opérationnel principal après son déplacement à 0°. Cette diffusion parallèle permettra aux utilisateurs de se préparer avant que Meteosat-10 ne prenne le contrôle.

À propos des satellites Meteosat de Seconde Génération (MSG)

MSG est un programme entrepris en commun par l'ESA et EUMETSAT. L'ESA est chargée du développement de satellites répondant aux besoins des utilisateurs et à des spécifications tels que définis par EUMETSAT, ainsi que de l'approvisionnement des satellites récurrents pour le compte de l'organisation. Après séparation du lanceur, l'ESA assure également la mise à poste des satellites MSG, avant transfert à EUMETSAT pour mise en service et exploitation.

EUMETSAT développe tous les systèmes au sol indispensables pour fournir les produits et services aux utilisateurs et pour répondre à l'évolution de leurs besoins, approvisionne les services de lancement et exploite l'ensemble du système au bénéfice des utilisateurs.

Lancé le 5 juillet 2012, MSG-3 est le troisième d'une série de quatre satellites géostationnaires dont l'exploitation a commencé en 2002. Ces satellites stabilisés par rotation sont équipés de l'imageur visible et infrarouge amélioré SEVIRI, qui en constitue la charge utile principale. Thales Alenia Space est le maître d'œuvre des satellites MSG alors qu’Astrium est responsable de l'instrument SEVIRI.

SEVIRI produit des observations météorologiques sur l'Europe et l'Afrique, afin d'améliorer les prévisions à très courte échéance, notamment en ce qui concerne le développement rapide des orages ou l’apparition du brouillard. L'instrument balaie l'atmosphère terrestre et sa surface toutes les 15 minutes dans 12 longueurs d'ondes différentes afin de suivre le développement des nuages.

SEVIRI peut détecter des détails d’un kilomètre dans le visible et de trois kilomètres dans l'infrarouge.

Pour compléter sa mission de surveillance météorologique et de collecte de données climatiques, MSG-3 est aussi équipé de deux charges utiles secondaires:

  • L'instrument GERB (Geostationary Earth Radiation Budget) mesure la quantité d'énergie solaire renvoyée vers l'espace ainsi que le rayonnement infrarouge émis par le système Terre, ce "bilan radiatif terrestre" étant nécessaire à une meilleure compréhension des processus climatiques.
  • Muni d'un répéteur de recherche & sauvetage, MSG-3 assure le relais des signaux émis par des balises de détresse.

Les satellites MSG sont construits à Cannes (France) par une équipe industrielle européenne placée sous la direction de Thales Alenia Space, France. Plus de 50 sous-traitants basés dans 13 pays d'Europe participent à ce programme.

Le lancement de MSG-4, dernier satellite de la série, est programmé pour 2015.

À propos d'EUMETSAT

EUMETSAT, l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques, est une organisation intergouvernementale, basée à Darmstadt (Allemagne), fédérant à ce jour 26 États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Lettonie, Luxembourg, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie) et 5 États coopérants (Bulgarie, Estonie, Islande, Lituanie et Serbie).

En orbite géostationnaire, EUMETSAT exploite actuellement les satellites Meteosat-8 et 9 sur l'Europe et l'Afrique et Meteosat-7 sur l'océan Indien. Le troisième satellite de la deuxième génération, MSG-3, a été lancé le 5 juillet 2012. Il deviendra Meteosat-10 à conclusion de sa recette en orbite.

Premier satellite du système en orbite polaire d'EUMETSAT, Metop-A, lancé en octobre 2006, fournit des données opérationnelles depuis le 15 mai 2007. Il sera remplacé par Metop-B, lancé le 17 septembre 2012.

Grâce au satellite d'altimétrie Jason-2 lancé le 20 juin 2008, EUMETSAT est en mesure d'assurer une mission de topographie de la surface des océans et participe désormais à la surveillance des vagues, des courants marins et du niveau de la mer en sus de ses missions de météorologie et de climatologie.

Les données, produits et services des satellites d'EUMETSAT apportent une contribution essentielle à la prévision du temps et au suivi opérationnel de l'environnement et des changements climatiques à l'échelle de la planète.

Disponible aussi en:  English - Français - Deutsch

 
By continuing to use this website, you are giving consent for EUMETSAT to store certain information about you. To learn more about what information EUMETSAT collects and how it is used, please view our Terms of Use page.