HQ_PR_02112020

EUMETSAT plaide pour la coopération internationale et se prépare à lancer des satellites de nouvelle

HQ_PR_02112020
HQ_PR_02112020

BOSTON - Dans le contexte du changement climatique, la prévision de conditions météorologiques à fort impact doit répondre à des attentes plus élevées. Pour y répondre, EUMETSAT plaide pour la coopération internationale sous l’égide de l’OMM et se prépare à déployer un satellite de nouvelle génération par an entre 2021 et 2025.

Last Updated

05 November 2020

Published on

30 September 2019

Le Directeur général d’EUMETSAT, Alain Ratier, a déclaré aujourd’hui à la conférence conjointe organisée à Boston par EUMETSAT, l’American Meteorological Society et la NOAA : « Seules la coopération internationale et l’échange de données sous l’égide de l’OMM peuvent faire entrer la prévision des phénomènes météorologiques à fort enjeu dans une nouvelle ère partout dans le monde et répondre aux attentes croissantes des populations et des acteurs économiques confrontés au changement climatique. »

EUMETSAT participe activement à la coopération multilatérale au sein du Groupe de coordination pour les satellites météorologiques, partage avec la NOAA un système en orbite polaire et coopère avec tous les autres opérateurs de satellites météorologiques.

Afin que la modélisation numérique et les observations depuis l’espace progressent de façon cohérente en Europe, EUMETSAT travaille en partenariat avec le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), le réseau EUMETNET des services météorologiques européens, et est un acteur clé du programme Copernicus de l’UE.

M. Ratier a ajouté : « Nous allons lancer un satellite de nouvelle génération par an entre 2021 et 2025 pour déployer complètement nos systèmes multi-satellites Meteosat Troisième Génération (MTG) et EPS Seconde Génération (EPS-SG). Avec notre engagement dans le programme Copernicus de l’UE, ce sera notre contribution à l’ouverture d’une nouvelle ère pour la surveillance du temps, de l’environnement et du changement climatique. »

Très innovants, les systèmes satellitaires MTG et EPS-SG auront des capacités et des performances très supérieures à celles des systèmes satellitaires actuels d’EUMETSAT.

« Les satellites MTG et Metop-SG, développés en partenariat avec l’ESA, le CNES et le DLR, seront équipés d’instruments, dont les performances sont sans précédent ou complètement nouveaux », a fait observer M. Ratier. « Ce sera notamment le cas des sondeurs dans l’infrarouge et hyperspectraux des satellites MTG-S et Metop-SGA. »

 

À propos d’EUMETSAT

EUMETSAT, l’Organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques, est une organisation intergouvernementale basée à Darmstadt (Allemagne), fédérant à ce jour 30 États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie).

En orbite géostationnaire, EUMETSAT exploite actuellement les satellites Meteosat-9, -10 et -11 sur l’Europe et l’Afrique et Meteosat-8 sur l’océan Indien.

Le lancement des premiers satellites Meteosat Troisième génération (MTG) est prévu pour fin 2021. MTG est l’un des systèmes de satellites météorologiques les plus innovants jamais construits. Lorsqu’il sera entièrement déployé, il comprendra deux satellites d’imagerie et un satellite de sondage.

EUMETSAT exploite une constellation de trois satellites Metop en orbite polaire dans le cadre du Système polaire initial commun (IJPS) partagé avec l’Administration américaine pour l’océan et l’atmosphère (NOAA).

Le Système polaire de seconde génération d’EUMETSAT (EPS-SG) constituera la contribution d’EUMETSAT au Système polaire commun partagé avec la NOAA. EPS-SG établira une nouvelle référence en matière d’observations météorologiques et climatologiques globales depuis l’orbite polaire grâce à des instruments aux performances sans précédent ou jamais utilisés auparavant sur des satellites opérationnels. Le système EPS-SG comprendra deux types de satellites évoluant en tandem. Le lancement des premiers satellites Metop Seconde Génération est prévu à la fin de 2022.

EUMETSAT est également partenaire des missions coopératives Jason de surveillance des océans (Jason-2, Jason-3 et Jason-CS/Sentinelle-6) auxquelles participent l’Europe et les États-Unis.

Les données, produits et services des satellites opérationnels d’EUMETSAT apportent une contribution vitale à la prévision du temps et à la surveillance de l’environnement et du changement climatique.

L’Union européenne a chargé EUMETSAT d’exploiter pour son compte les quatre missions Sentinelle du programme Copernicus dédiées à la surveillance de l’atmosphère, des océans et du climat. EUMETSAT conduit ces tâches en coopération avec l’ESA et exploite déjà la mission marine Sentinelle-3.

EUMETSAT a établi des coopérations avec des opérateurs de satellites d’observation de la Terre d’Europe, de Chine, de Corée du Sud, des États-Unis, d’Inde, du Japon et de Russie.

 

Relations avec les médias EUMETSAT :
Tél. : +49 6151 807 7320
Courriel : press@eumetsat.int
www.eumetsat.int

À propos d’EUMETSAT