Placeholder

Jason-2 sera déplacé sur une nouvelle orbite pour cartographier l’élévation du niveau moyen des océa

Placeholder
Placeholder

Jason-2, la mission coopérative américano-européenne entre EUMETSAT, le CNES, l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère (NOAA) et l’Administration américaine pour l’aéronautique et l’espace (NASA), sera placée sur une nouvelle orbite et endossera un nouveau rôle à partir du mois prochain.

Last Updated

05 November 2020

Published on

30 June 2017

Le 20 juin a marqué la neuvième année en orbite de la mission de topographie de la surface des océans (OSTM)/Jason-2 . Conçu pour trois à cinq années de vol, Jason-2 a maintenant effectué plus de 42000 orbites autour de notre planète, alimentant ainsi la base de données créée en 1992 pour le lancement du satellite franco-américain TOPEX/Poseidon.

Ces neuf dernières années, Jason-2 a fourni tous les dix jours des mesures précises de la hauteur de 95% des océans libres de glaces de la planète. Depuis son lancement en juin 2008, il a mesuré une augmentation de 4cm du niveau moyen de la mer, à un rythme moyen de 3 millimètres par an depuis le début des relevés de données d’altimétrie satellitaire, en 1992. Il a également permis de suivre les changements du niveau de la mer à échelle régionale, de surveiller la vitesse et la direction des courants océaniques de surface, de fournir des prévisions météorologiques, océaniques et climatiques plus précises, ou encore d’observer plusieurs phénomènes El Niño et La Niña. Depuis octobre 2016, il est exploité en tandem avec son successeur, Jason-3 , lancé en janvier 2016, permettant ainsi de doubler la couverture des océans et d’améliorer la résolution des données des deux missions.

Jason-2 étant un satellite vieillissant, il est toutefois plus prudent de le déplacer hors de son orbite actuelle, partagée avec Jason-3. Le 20 juin, les quatre partenaires de la mission Jason-2 ont approuvé le déplacement début juillet de Jason-2 sur une orbite 27km plus basse, d’une période de révolution de presque un an. Ce déplacement vise à préserver l’orbite pour Jason-3 et ses successeurs, les satellites Jason-CS/Sentinelle-6 , dont le premier lancement est prévu en 2020, tout en continuant à tirer un profit scientifique et opérationnel de Jason-2.

Jason-2 continuera de recueillir des mesures opérationnelles précieuses de l’état des océans, de la vitesse des vents de surface et de la hauteur de la surface marine qui alimenteront des applications de prévision marine, de météorologie marine et de surveillance du climat. Il assurera également une nouvelle mission, uniquement réalisable en orbite de longue révolution. Jason-2 recueillera des données d’une série de traces au sol rapprochées (à 8km de distance) pour établir une nouvelle carte à résolution fine de la hauteur moyenne de la surface marine de la Terre.

Remko Scharroo, chargé de mission scientifique à EUMETSAT, a déclaré: «La cartographie de la hauteur moyenne de la surface marine que Jason-2 établira sur sa durée de vie restante constituera une référence, permettant de relier ensemble les données de plusieurs missions d’altimétrie. Cette référence sera essentielle pour les futures missions d’altimétrie qui ne répéteront pas les traces au sol de missions précédentes, ce qui sera notamment le cas de la mission Sentinelle-3B, qui sera lancée par l’Agence spatiale européenne début 2018 puis exploitée par EUMETSAT pour le compte de l’Union européenne.»

 

À propos d’EUMETSAT