Image - News - 181107 - Metop-C Launch

Lancement réussi du troisième satellite Metop d’EUMETSAT

Image - News - 181107 - Metop-C Launch
Image - News - 181107 - Metop-C Launch

À 01h47 HEC (21h47 heure de Kourou), le satellite météorologique en orbite polaire Metop-C d’EUMETSAT a été lancé avec succès par une fusée Soyouz ST-B depuis le Port Spatial de l’Europe, à Kourou, en Guyane française.

Last Updated

22 October 2020

Published on

07 November 2018

Metop-C est le dernier d’une série de trois satellites en orbite polaire développés en coopération avec l’ESA et intégré au Système polaire EUMETSAT (EPS) pour fournir des observations essentielles à la prévision météorologique jusqu’à 10 jours d’échéance.

Metop-C embarque neuf instruments qui mesurent principalement les profils verticaux de température et d’humidité, les propriétés des nuages, la composition atmosphérique, la température de surface de la mer, le vent à la surface des océans, les caractéristiques des glaces de mer, ainsi que des paramètres de la végétation et l’humidité des sols.

Lancement du Metop-C
Lancement du Metop-C

Grâce aux satellites Metop-A et B déjà en orbite qui fonctionnent encore très bien au-delà de leur durée de vie nominale, le système EPS d’EUMETSAT est déjà la source de données dont l’impact est le plus élevé sur la prévision numérique du temps à l’échelle globale, en termes de réduction de l’erreur de prévision à un jour d’échéance. En outre, EPS contribue à l’océanographie opérationnelle, à la météorologie maritime, à la prévision de la qualité de l’air et à la surveillance du climat.

En formant une constellation de trois satellites avec Metop-A et Metop-B jusqu’à la ré-orbitation de Metop-A prévue en 2022, Metop-C va encore améliorer les prévisions météorologiques jusqu’à 10 jours d’échéance, au bénéfice des citoyens et de l’économie européenne.

Alain Ratier, Directeur général d’EUMETSAT, a déclaré : «EUMETSAT remercie Arianespace pour ce nouveau lancement réussi, après ceux de Metop-A et Metop-B. Maintenant, c’est à nous de réaliser la recette en orbite du satellite et des instruments, en partenariat avec l’ESA, le CNES et la NOAA, jusqu’à fin janvier. Ensuite, nos scientifiques travailleront avec des utilisateurs experts pour valider les produits et amener le service aux utilisateurs à maturité opérationnelle dès le début du printemps 2019.»

«Notre système EPS et ses satellites Metop équipés d’instruments européens innovants a établi un nouveau standard pour l’observation météorologique depuis l’orbite polaire, et ce succès est celui de notre coopération avec l’ESA.»

«Grâce à sa contribution à la qualité des prévisions, EPS produit des bénéfices socio-économiques d’au moins 5 milliards d’euros par an en Europe, et nous comptons bien faire encore mieux avec un troisième satellite.»
 
«Metop-C sécurise également la transition avec le système EPS-SG que nous développons avec l’ESA, pour lancer le premier satellite Metop de seconde génération à la fin de 2022.»

Josef Aschbacher, Directeur des programmes d’observation de la Terre de l’ESA, a déclaré : «Metop est la première série de satellites météorologiques en orbite polaire conçu et développé par l’ESA pour répondre aux besoins d’EUMETSAT. Le lancement de Metop-C est un nouveau jalon de l’excellente coopération entre l’ESA et EUMETSAT, qui se poursuit avec le développement des satellites Metop de Seconde Génération et des satellites géostationnaires Meteosat de troisième génération».

À propos d’EUMETSAT