Placeholder

Reprise du service de transmission rapide sur Metop-A

Placeholder
Placeholder

Le service avancé de transmission d'images (AHRPT) du satellite à défilement Metop-A d'EUMETSAT reprend après deux mois d'essais satisfaisants fin 2009

Last Updated

03 November 2020

Published on

12 February 2009

Il avait été interrompu à la suite d'une défaillance du système à bord du satellite en juillet 2007. L'origine de cette panne a été identifiée et des mesures ont été prises pour y remédier.
Même si le service opérationnel ne reprend que sur une zone limitée de l'Europe et de l'Atlantique Nord, cette annonce est une bonne nouvelle pour les usagers qui vont maintenant pouvoir tirer profit des investissements qu'ils ont réalisés pour se doter d'antennes de réception spécifiques. Comme prévu à l'origine, ils vont recevoir les données et produits Metop dans le cadre du Service avancé de retransmission d'EUMETSAT (EARS), utilisant les stations HRPT déjà en place dans l'hémisphère nord.
Le service AHRPT a été activé pour les passages descendants au-dessus de l'Europe et de l'Atlantique Nord à partir de 60° N; pour les passages ascendants, un service d'extraction rapide fournira les données du diffusiomètre avancée ASCAT, du sondeur ATOVS et du radiomètre AVHRR.
Les données de ces trois instruments seront accessibles en temps voulu sur le réseau de stations EARS. Elles sont déjà disponibles à la station HRPT du Centre de météorologie spatiale de Lannion, France, à la station AHRPT du Service météorologique grec à Athènes et à la station HRPT exploitée par l'INTA, l'institut espagnol de technologies spatiales.
Les produits régionaux du service AHRPT et du service d'extraction rapide seront disponibles mis à disposition via EUMETCAst, le service de diffusion en temps réel des données environnementales d'EUMETSAT.
La défaillance du service AHRPT l'an dernier a été causée par une panne de l'amplificateur de puissance intégré (SSPA) due à l'action d'un ion lourd sur un transistor. La densité d'ions lourds étant la plus forte aux pôles et dans la zone de l'anomalie de l'Atlantique Sud., il a été décidé d'exclure ces régions pour réduire au maximum la probabilité d'un nouvel incident de ce type, mais on ne peut exclure totalement qu'il se reproduise pendant la durée de vie de Metop-A.
Les unités destinées aux satellites Metop-B et Metop-C sont actuellement modifiées pour faire en sorte qu'elles résistent aux rayonnements. Ces deux satellites seront lancés respectivement en 2012 et 2016. La continuation du service AHRPT est donc assurée.

À propos d’EUMETSAT